'Les Belges peints par eux-mêmes'. Une littérature m(it)oyenne

Auteur: 
Valérie Stiénon
Abstract: 

L’expansion européenne de la littérature panoramique du XIXe siècle se comprend en termes d’influences éditoriales et de traductions culturelles. Mais la situation particulière de la production belge prédispose à l’envisager sous l’angle défavorable de l’imitation frauduleuse. Le collectif des Belges peints par eux-mêmes pose aux premières heures de la nation en constitution la question de la spécificité réelle ou supposée de l’identité belge et offre l’occasion de déterminer l’incidence d’un modèle générique sur une stylistique du portrait national. Cette étude fait apparaître une historiographie en acte qui déjoue les stéréotypes et négocie la réappropriation d’une identité exogène de nature dépréciative.

Fichier attachéTaille
illi8valeriestienon.pdf5.51 MB

Published under a Creative Commons License By attribution, non-commercial